Le mentorat chez Intervia : une synergie naturelle

  1. 12A8865
  2. 12A0038
  3. 12A9418
  4. Intervia bonheur

En tant que PME, Intervia souhaite favoriser le développement professionnel de ses employés, notamment au travers de formations continues, mais également en développant, de manière organique et non formelle, un système de mentorat auprès de l’ensemble des employés.

Partie intégrante de notre culture d’entreprise, le partage de connaissances est une valeur essentielle permettant de renforcer l’expertise de nos équipes et d’améliorer la qualité des livrables pour nos clients. Si des programmes de mentorat officiels et codifiés sont déjà mis en place dans de nombreuses entreprises, notre système, quant à lui, revêt différentes formes et s’adapte à notre croissance. Basé initialement sur une méthode informelle qui permet aux binômes mentor-mentoré de se former naturellement par affinités réciproques et de manière officieuse, le mentorat chez Intervia évolue au fil des ans selon les besoins.

Afin de favoriser ces échanges essentiels et bénéfiques pour tous les employés, Intervia développe actuellement son propre programme de mentorat et de coaching interne, élaboré sur mesure, dans le respect de notre culture d’entreprise. Mené par Sylvain Felton, ing., ingénieur et directeur de projet, ce programme est conçu de manière à conserver l’authenticité des échanges qui fait la force de nos équipes tout en offrant un encadrement permettant de faciliter les rencontres entre mentor et mentoré, et ce, sur une base volontaire.

« Nous souhaitons avant tout favoriser les rencontres, et offrir à tous les employés la possibilité de se développer professionnellement au travers d’une relation de confiance entre mentor et mentoré établie sur une base volontaire et naturelle. Pour moi, le mentorat est une très bonne façon de transmettre un savoir-faire et un savoir-être. À mon sens, cela va au-delà du fait de répondre à des questions, je cherche à pousser mes mentorés à s’interroger et à cheminer par eux-mêmes afin de trouver en eux les clés et les ressources nécessaires à l’atteinte de leurs objectifs. »

Plus qu’une simple formation, le mentorat repose avant tout sur la bonne entente des personnes concernées, si le courant ne passe pas, alors le partage de connaissances s’en retrouve altéré. Il est donc primordial de conserver cette spontanéité dans les échanges afin d’en dégager tout le potentiel attendu. Chez Intervia, nous apprécions cette souplesse propre aux PME de laisser chacun évoluer naturellement parmi ses paires grâce à un encadrement adapté.

C’est d’ailleurs l’avis de notre directrice des opérations, Marie-Michèle Bussières-Dicaire, ing., DESS, PMP. Pour elle, le mentorat forcé est un non-sens. En raison de son expérience en tant que mentorée, puis à titre de mentor au sein d’Intervia, elle explique que ce sont ces échanges informels autour d’un café ou lors de la pause du midi qui favorisent le dialogue, permettent de créer des liens et donc de partager des connaissances de façon efficace.

« Je n’ai jamais autant appris auprès de mon mentor que lors de ces pauses café où nous étions tous réunis et que mes collègues échangeaient librement sur leurs projets et leurs expériences. Ces échanges ont été une mine d’informations pour moi lorsque j’étais ingénieure juniore. Aujourd’hui en tant que mentore, jamais je ne force le dialogue, je souhaite avant tout créer un lien fort et naturel avec la personne qui souhaite apprendre de mes expériences. »

Quant à Alanna Chalifour, ing., notre cheffe d’équipe en maintien de la circulation et gestion d’impacts, le mentorat prend une autre dimension. À la fois mentorée et mentore, Alanna, avec son goût pour le partage de connaissances, s’est naturellement approprié ce rôle sans vraiment vouloir se mettre d’étiquette. Pour elle, il semble normal de faire profiter les autres de son expérience et reste toujours disponible afin de répondre aux questions de ses collègues.

« Je crois que je ne réalise pas vraiment que je suis vue comme une mentore, mais j’ai conscience que l’expertise que j’ai acquise au fil des années me met dans une position où mes collègues viennent naturellement me poser des questions. J’aime partager mon expérience et accompagner mon équipe dans leur développement professionnel sans pour autant officialiser cette position. Je crois que c’est un rôle qui s’acquière naturellement au fil du temps et des expériences vécues, mais également grâce à cette envie de partager avec d’autres ce qui a contribué à notre cheminement professionnel. Sans ce désir d’échange, il n’y a pas de mentorat possible ».

Pour nos mentorés, les bénéfices de ces échanges se font très vite sentir, car ils permettent également à accélérer leur intégration au sein de l’entreprise en leu permettant de s’approprier facilement les codes de la culture d’entreprise. Les jeunes recrues se sentent quant à elles très vite considérées et valorisées grâce aux connaissances acquises auprès de leur mentor. C’est le cas d’Étienne Léger, ing., arrivé chez Intervia à titre de candidat à la profession d’ingénieur (CPI), il a obtenu avec succès son permis d’ingénieur notamment grâce à l’accompagnement personnalisé que lui ont offert ses mentors tout au long de son cheminement.

« Chez Intervia, l’implication des seniors et leur mentorat ont été essentiels pour que je me sente rapidement valorisé et intégré dans les projets. Je l’ai d’ailleurs ressenti dès mon arrivée dans l’équipe de planification de la mobilité. Leur soutien m’a permis de développer mes compétences et de contribuer pleinement aux mandats, ça amène un environnement de travail qui favorise la polyvalence. ».

Finalement, ce que l’on retient de ce système c’est qu’il s’impose à nous naturellement, c’est un processus vieux comme le monde qui perdurera aussi longtemps que nous conserverons tout ce qui fait l’authenticité des relations sociales. En l’entretenant et en le développant au travers de programmes propres à chaque entreprise, nous conservons le moteur essentiel de notre société : la transmission du savoir.

Parler à un expert